BanquesEnLigne.eu
L'actualité de la banque en ligne

14% de clients supplémentaires par an pour les banques en ligne

Actualités des banques en ligne

14% de clients supplémentaires par an pour les banques en ligne
Meilleur banque
Hello bank!

80 €

2eme meilleur banque
ING Direct

80 €

3eme meilleur banque
Boursorama

130 €

4eme meilleur banque
BforBank

160 €

5eme meilleur banque
L'Agence

32 €

Une étude du cabinet Bain & Company, parue mercredi 27 mars, affirme que les banques en ligne gagnent en clients chaque année, pendant que les banques classiques perdent en parts de marché. Explications.

Les banques en ligne vs les grandes banques commerciales

Cela fait déjà quelques années que, petit à petit, les banques en ligne font leur nid sur Internet et sur mobile, au détriment des grandes banques françaises. En effet, il s’agit de rudes concurrents qui ont l’avantage d’être en phase avec leur temps et de proposer l’instantanéité et la simplicité qu’offre le numérique.

Selon l’étude, en 2018, environ 5% des clients ont décidé de changer de banque principale. En 2014, ils étaient deux fois moins à changer. Dans la tranche d’âge de 25 à 34 ans, ils sont 7% à avoir fermé leur compte bancaire pour en ouvrir un chez un concurrent. Un vent de changement semble souffler sur le marché bancaire.

Une tendance dont les banques en ligne se sont empressées de profiter. En effet, elles ont, quant à elles, gagné 14% de clients par an depuis trois ans, et ce en tant que banques principales.

De leur côté, les banques commerciales continuent de perdre des parts de marché. Pourtant, ces nouvelles banques en ligne font partie de certaines de ces grandes institutions françaises. Par exemple, Boursorama appartient à la Société générale, et Hello bank ! à BNP Paribas. C’est pourquoi l’étude met en lumière une autre potentielle cause de cette évolution.

La concurrence des entreprises non bancaires

Les entreprises non bancaires seraient peut-être à l’origine de la volatilité de ces clients qui quittent leurs banques. En effet, de grandes enseignes se mettent à proposer d’acheter des produits financiers, concurrençant ainsi les banques. Par exemple, Apple lance sa propre carte de crédit aux États-Unis : l’Apple Card, en collaboration avec MasterCard et Goldman-Sachs.

70% des jeunes clients, de classe plutôt aisée, sont prêts à s’offrir les services d’entreprises non bancaires. Le cabinet Bain & Company affirme alors qu’il risque d’y avoir un “éclatement de la relation”.

Cependant, tout espoir n’est pas perdu pour les banques classiques. Elles ont encore l’avantage d’inspirer confiance : les clients peuvent aller voir ailleurs pour des besoins ponctuels, mais leur épargne revient généralement à une institution de confiance. Vont-elles alors rester leaders sur le marché bancaire ? Les banques en ligne vont-elles s’approprier toute leur clientèle ? Affaire à suivre...

Article écrit par Thierry BUISSON
Comparer les banques en ligne
Comparer les livrets d'épargne
L'actualité de la banque en ligne
Actualités

L'actualité de la banque en ligne.

Une carte pour surveiller son empreinte carbone

Une carte pour surveiller son empreinte carbone

La startup Doconomy va lancer une carte de crédit pour évaluer l'impact de nos achats quotidiens sur le réchauffement climatique.

Une carte pour surveiller son empreinte carbone
Linxo devient une néobanque

Linxo devient une néobanque

L'agrégateur de comptes Linxo projette de devenir une néobanque d'ici 2020.

Linxo devient une néobanque
La solution d’épargne collaborative de Revolut

La solution d’épargne collaborative de Revolut

La néobanque Revolut lance une nouvelle solution d'épargne collaborative : Group Vault.

La solution d’épargne collaborative de Revolut