BanquesEnLigne.eu
L'actualité de la banque en ligne

Du changement chez Hello Bank !

Actualités des banques en ligne

Du changement chez Hello Bank !
Meilleur banque
Hello bank!

80 €

2eme meilleur banque
ING Direct

80 €

3eme meilleur banque
Boursorama

80 €

4eme meilleur banque
BforBank

160 €

5eme meilleur banque
L'Agence

32 €

Face à une concurrence de plus en plus rude, avec l’émergence des néobanques notamment, et afin d’atteindre la rentabilité, Hello Bank! a choisi de se diversifier en lançant deux nouvelles offres : l’une gratuite (Hello One) et l’autre à 5€/mois (Hello Prime). Avec ces nouvelles offres, la filiale de la BNP adopte une stratégie offensive afin d’attirer de nouveaux clients. L’objectif annoncé par cette banque en ligne est de doubler son nombre de clients d’ici la fin 2022, c’est-à-dire passer la barre du million. 

Un virage stratégique nécessaire 

Sur ce marché en perpétuelle évolution, les acteurs ne peuvent se reposer sur leurs acquis et se doivent d’innover en permanence. Hello Bank en a bien conscience et, après avoir modernisé son application en octobre 2019, cet acteur majeur du secteur a choisi d’attaquer fort l’année 2020. 

Un virage stratégique nécessaire puisque, depuis son lancement en 2013, la banque a réussi à attirer plus de 500 000 clients mais n’a pas encore atteint la rentabilité. Pour se faire, Hello Bank souhaite donc attirer une nouvelle clientèle : jeunes actifs, auto-entrepreneurs, indépendants… En lançant deux nouvelles offres, cette banque en ligne souhaite ainsi doubler son nombre de clients et devenir rentable à partir de la fin de l’année 2022. 

Une offre “freemium”

La directrice générale d’Hello Bank!, Caroline Lehericey a annoncé vouloir “passer à l’offensive en 2020” en proposant notamment un “modèle freemium, avec une offre gratuite et une payante”. Cette stratégie se compose ainsi de deux offres à destination des jeunes actifs notamment. 

Hello One 

Totalement gratuite, l’offre Hello One est ouverte à tous puisqu’elle est sans condition de revenus. En optant pour cette offre, les clients profitent d’une carte sans découvert autorisé avec un suivi du solde du compte en temps réel. L’offre Hello One se compose également d’une possibilité de blocage temporaire de la carte et d’une absence de frais pour les paiements à l’étranger. Selon la directrice d’Hello Bank, cette nouvelle offre est particulièrement avantageuse : “La possibilité de suivre ses dépenses en temps réel pour mieux gérer son budget est une forte demande de nos clients. C’est devenu un ‘must have‘”.

Hello Prime 

Pour 5 €/mois, les clients Hello Bank ont la possibilité de souscrire à l’offre Hello Prime. Cette offre sans engagement se compose des mêmes fonctionnalités et services d’Hello One auxquels s’ajoutent : assurances, retrait sans frais à l’étranger, autorisation de découverts, virements instantanés… Selon Caroline Lehericey, avec cette offre, “Les clients bénéficieront d’un service client prioritaire auprès de la Hello Team pour répondre à leurs demandes par email et par téléphone. (…) Nous pensons que cinq euros par mois est le juste prix par rapport au service proposé”.

Article écrit par Thierry BUISSON
Comparer les banques en ligne
Comparer les livrets d'épargne
L'actualité de la banque en ligne
Actualités

L'actualité de la banque en ligne.

ING : une très bonne année 2019

ING : une très bonne année 2019

ING a dévoilé ses chiffres pour l'année 2019 et affiche un bilan particulièrement positif.

ING : une très bonne année 2019
Coronavirus : les banques s’adaptent

Coronavirus : les banques s’adaptent

Face aux mesures de confinement de plus en plus importantes, les banques doivent s'adapter pour continuer à répondre à leurs clients.

Coronavirus : les banques s’adaptent
Covid-19 : comment les banques s’adaptent-elles à la crise sanitaire ?

Covid-19 : comment les banques s’adaptent-elles à la crise sanitaire ?

Face à la crise sanitaire, les banques restent ouvertes mais doivent s'adapter. Retour en détail sur les mesures prises par les agences.

Covid-19 : comment les banques s’adaptent-elles à la crise sanitaire ?