BanquesEnLigne.eu
L'actualité de la banque en ligne

Quand Boursorama propose des services pour les ados

Actualités des banques en ligne

Quand Boursorama propose des services pour les ados
Meilleur banque
Hello bank!

50 €

2eme meilleur banque
ING Direct

80 €

3eme meilleur banque
Monabanq

120 €

4eme meilleur banque
Boursorama

80 €

5eme meilleur banque
BforBank

160 €

La banque en ligne Boursorama s’attaque à une nouvelle cible

Nouveau terrain de jeu pour Boursorama pour une nouvelle clientèle : les adolescents. La banque en ligne lance un service baptisé Kador : une offre pour les enfants de 12 à 17 ans permettant de disposer d’un compte courant et d’une carte bancaire totalement gratuite. L’objectif (plus ou moins caché) derrière tout cela : acquérir et fidéliser les 10% de clients qui sont actuellement parents d’adolescents.

Effectivement, si l’on n'est pas client chez Boursorama et que l’on souhaite pouvoir laisser un peu plus d’indépendance à ses ados, l’offre Kador s’annonce comme une bonne proposition puisque le compte est gratuit. Et par la même occasion les parents ouvrent leur compte chez Boursorama. A l’inverse, si les parents sont déjà clients mais qu’il voient toutes ces nouvelles banques et décident de comparer les offres et les services, celui proposé par Boursorama permettra de les fidéliser en proposant un pack intéressant.

 

La banque en ligne Boursorama et le service Kador en pratique

Kador, c’est un carte bancaire Visa qui est gratuite. Le découvert n’est pas autorisé mais une application mobile dédiée a été créée afin que les parents puissent eux-mêmes contrôler tout à distance, et notamment les plafonds de paiement. Ils ont aussi la possibilité de bloquer la carte de leur enfant. D’autres gadgets y ont été ajoutés : l’enfant peut demander de l’argent urgemment à distance (via l’application) ou prendre en photo l’objet associé à la dépense effectuée. Boursorama compte donc capitaliser sur ce service qui existe déjà au sein des banques traditionnnelles. Une recette qui fonctionne déjà mais que l’on applique à la banque en ligne.

Boursorama est donc la seule dans son cas à l’exception du « compte Nickel » créé par la Financière des Paiements Electroniques (détenue à 95% par la BNP Paribas). La formule est en expérimentation dans certaines néo-banques mais Boursorama a ainsi pris de l’avance. Et c’est comme cela qu’une banque en ligne lance à nouveau une pierre dans la marre des banques traditionnelles, puisqu’elle avance encore et toujours l’argument du compte gratuit.

Les ados sont une cible privilégiée pour les banques en général, puisqu’elle constitue le bassin de la nouvelle clientèle potentielle et qu’elle opte en général pour la même banque que celle de ses parents (80% des jeunes font en effet le choix de copier leurs parents lors du choix de leur banque en entrant dans la vie adulte). Boursorama, loin d’en rester là où elle est, veut continuer de conquérir le marché français de la banque en ligne en s’attaquant de front à cette nouvelle cible, extrêmement stratégique.

Article écrit par Thierry BUISSON
Comparer les banques en ligne
Comparer les livrets d'épargne
L'actualité de la banque en ligne
Actualités

L'actualité de la banque en ligne.

Banque en ligne : une faille dans la sécurité de N26 ?

Banque en ligne : une faille dans la sécurité de N26 ?

La banque en ligne allemande N26 a récemment fait l'objet d'accusations, remettant en question ses procédures de sécurité.

Banque en ligne : une faille dans la sécurité de N26 ?
BforBank : la banque en ligne propose une nouvelle carte bancaire

BforBank : la banque en ligne propose une nouvelle carte bancaire

BforBank a récemment dévoilé l'ajout d'une nouvelle carte bancaire à l'offre qu'elle propose à ses clients.

BforBank : la banque en ligne propose une nouvelle carte bancaire
Banques en ligne : vont-elles réussir à être rentables ?

Banques en ligne : vont-elles réussir à être rentables ?

Bien que les banques en ligne connaissent un certain succès, ces dernières ont du mal à obtenir des résultats positifs.

Banques en ligne : vont-elles réussir à être rentables ?